som

Espagne

eng
-- Du 2014/07/jj au 2014/08/jj
-- De Collioure à l'Espagne
img





Le tracé GPS de la route
De Collioure à La Seu d'Urgell
Du 2014/07/28 au 2014/08/03

Dans la nuit lorsque la pluie cessa, une violente tempête se leva. Le camion était animé d’un tangage déchaîné, je me serais cru dans un bateau ivre dans la tempête. Au petit matin le calme n’était pas revenu mais le ciel était purgé de ses noirs nuages.

img img
Tour Madeloc Fort Garnison 1885

Entrée en Espagne

La frontière fut franchie sans difficulté, c’est l’un des avantages de l’Europe. La progression se fait avec une alternance de pistes et de routes bitumées. La piste au waypoint 036, difficile à trouver, est très étroite pour mon camion, c’est limite avec les branches et les talus. Le camion reçu plusieurs éraflures. Ce fut son baptême de la piste après celui du Château de Lastours. Le roadbook propose un détour par Requesens qui aboutit dans une cour de ferme où je fis la pause déjeuner. Mes impressions après cette première journée : Le roadbook est très bien documenté, mais difficile à exploiter pleinement en conduisant, heureusement j’ai une carte digitale de l’Espagne au 1/25k mentionnant les waypoints donnés par Vibraction. Le Mercedes G Professionnal s’avère très confortable, c’est une confirmation après le stage sur les pistes du Château de Lastours. La première diversion du circuit me dirigera demain à Figueres où je souhaite visiter le Teatre Museu Dali et d’autres. Le Guide Vert conseille de réserver au préalable. En route je téléphonais, la personne me répondit qu’il n’y avait pas de réservation pour les individuels. Dommage, en conséquence je trouvais un bivouac au bord de l’eau à une douzaine de kilomètre de la ville, où j’irai de bon matin faire la queue en espérant trouver un parking proche.

img
Paysage à la frontière
img img
Rabos
img
Menhir de Santa Fe, waypoint 060
img img
Château de Requesens Sta Maria Requesens
img
Bivouac au bord de l'eau

Figueres

Or donc je partis passé 7 heures pour arriver à Figueres vers 7h30. J’avais espéré des parkings près du musée, oui mais ils sont soit souterrain soit en silo avec une hauteur maximale de 2 mètres. En parcourant la rue Jonquera je trouvais dans la Rec Arnau un grand parking en surface avec des places libres et de plus il y a un supermarché, un vrai bonheur. Les musées en saison ouvrent à 9 heures, j’avais le temps de baguenauder alentours. Le centre-ville est sans charme particulier alternant les maisons anciennes et récentes. De retour à la place Gala i S. Dali vers 8h30 des touristes commençaient à s’agglutiner devant l’entrée. Je ne ferai pas la bibliographie de S. Dali, je renvoie les lecteurs à Wikipédia. La seule chose que je puisse dire du fond de ma mémoire est que sa muse Gala était précédemment celle de Paul Eluard à qui il l’a piqué. Je mis plus de deux heures à parcourir les 22 salles du musée consacré presque exclusivement à Dali avec quelques tableaux de sa collection personnelle. Impossible de tout mémoriser, heureusement la photographie est autorisée, j’en stockais environ 80. Salvador Dali est aimé ou détesté. Mais il faut reconnaitre que c’était un peintre engagé, il coloriste inspiré et un dessinateur au trait aérien. Certes il maniait la bouffonnerie avec maestria ; ses écrits sont autant de fouettage de gueule des intellectuels ou considérés comme tels ; en voici un exemple parmi tant d’autres. Moi, j’adore. Dans mes pérégrinations mondiales je l’ai maintes fois rencontré dans les musées.

Teatre Museu Dalí

img img
Teatre Museu Dali
img img
Entrée du Théâtre Place Gala i S. Dali
img img
La cour
img img
Autoportrait mou avec du lard grillé Portrait de Pablo Picasso au XXI siècle
img img
Le spectre du sex-appeal Leda atomique
img
Charrette fantôme
img img
Portrait de Gala riant Portrait de S. Dali
img
Mae West
img img
Composition de S. Dali
img img
img
img img
img img
Dali de dos peignant Gala de dos éternisée par six cornées virtuelles provisoirement réfléchies dans six vrais miroirs, (à gauche et détail à droite)

Torre Galatea

La Torre Galatea accolé au musée accueille une exposition des bijoux crées par S. Dali.

img img

Eglise de Sant Pere

L’église construite au 14e siècle est représentative de l’art gothique catalan.

img img

En début d’après-midi je retournais au bivouac au bord de l’eau pour rédiger et en page les photos.

Du waypoint VIB128 au waypoint WIB195

La GI 502 passant par Darnius est bitumée mais étroite. Du VIB140 jusqu’à St Llorenç la piste devient caillouteuse, très étroite pour mon véhicule et avec des arbres bas, elle serpente en montagne russe. La conduite requiert une attention soutenue, je ne suis pas Sébastien Loeb ! Heureusement je suis seul, je n’ai croisé aucun véhicule. Je redis encore une fois, le roadbook est très précis. Ce fut une longue matinée de plus de quatre heures de conduite. Je fus très content du véhicule et du pilote.

img
capture de vidéo : Roadeyescams
img img
img img
St Andreu at WIB178

Olot

Au VIB195 je fis la deuxième diversion pour aller visiter les volcans à Olot. Grande déception, la ville n’est pas très touristique, le stationnement est rare pour les camping-cars. Malgré tout je gravis l’un des volcans dominant la ville, Volca del Montsacopa, avec un ermitage désaffecté. En début d’après-midi je voulus voir le musée consacré aux volcans de la région il était fermé.

img img

Santa Pau

Le Lonely Planet recommande la visite de Santa Pau dont la cité médiévale fut construite sur un volcan, éteint. La deuxième partie de la journée ne fut pas un succès. Je trouvais un mauvais bivouac sur le parking à Pla Magre

img img
img img

Du waypoint VIB195 au waypoint WIB253

Anticipant des pistes difficiles je partis vers 6h40. Du WIB208 au WIB218 la piste fut très difficile, très étroite avec de nombreuses arbres ; mais qu’elle était belle, traversant des forêts somptueuses et très sombres. Du WIB238 au VIB246 la piste montant au col est large et dégagée ; mais la pluie tomba par intermittence. Au WIB253 je quittais le circuit pour une diversion vers Ripoll et St Joan de les Abadesses. Pendant le parcours j'écoutais le Chant Grégorien des Gaules du Sud de l'Abbaye de Fontcaude. Ce fut des moments de plénitude et de paix intérieur en syncrétisme avec les paysages.

img img
En route, lumière rasante au petit matin Col 1983 m, VIB242
img img
Rencontres improbables
Vidéo de la piste au wib210

Ripoll

De l’ancien monastère Santa Maria il ne subsiste que l’église romane avec ses cinq nefs et ses sept absides. Le portail datant du 12e siècle est protégé par une construction récente. Il décrit la glorification de Dieu et de son peuple vainqueur. Le cloître fut construit en quatre siècle du 12e au 14e siècles. Il est de forme trapézoïdale.

img img
Portail du 12e siècle Nef centrale du 10e siècle, restaurée
img img
Les deux nefs latérales gauche
img img
cloître 12e siècle
img img

Sant Joan de les Abadesses

Le monastère est bénédictin l’église fut consacrée en 1150. Deux sculptures sont remarquables, La Descente de la Croix de Jésus entouré de Joseph d’Arimathie et de Nicomède puis de saint Jean et de la Vierge. Le retable de sainte Marie la Blanche, 14e siècle, est de style gothique dont les registres décrivent l’enfance de Jésus.

img img
img
Descente de la croix, 1251
img img
img
Retable en albâtre du 14e siècle
img img

Le musée du monastère

Le musée du monastère expose une centaine d’objets provenant du monastère ainsi que des églises environnantes.

img img
Saint Jean dans le désert par Antoni Peitavi , 16e siècle Christ souffrant par Joan Gasco, 16e siècle

Du waypoint VIB253 au waypoint VIB375

Je savais avoir beaucoup de route dont plus de 80% de piste. En effet je souhaitais visiter dimanche matin La Seu d’Urgell à partir du WIB375. Je partis donc à la pointe du jour à 6h50. J’arrivais à 16h50 au bivouac près d’un pont au bord de l’eau au nord d’Organya sur C 1313. J’avais parcouru 195 km en 9h30 pause déjeuner déduite ! Les paysages sont magnifiques. Les Pyrénées espagnoles ou françaises sont très différentes des Alpes. Les liaisons asphaltées entre les pistes sont sans grand intérêt. La première piste débuta dans une sapinière dont les branches griffèrent méchamment la carrosserie de mon véhicule… c’était le prix à payer pour ce circuit. Pendant la journée je ne rencontrais qu’un motard sur un trial et deux vététistes. Point de rencontre du troisième type. J’étais le seul à galérer ce samedi. La pluie se manifesta à partir de 14h30 tombant par intermittence. Un orage éclata violement perturbant le GPS qui s’égara dans les montagnes pour revenir sur la piste après la manifestation des dieux courroucés.

img img
img img
img img
img img

La Seu d'Urgell

A La Seu d’Urgell je trouvais facilement le grand parking gratuit annoncé par le Guide Vert. Pour les photos extérieures je bénéficiais d’une bonne luminosité tant avec le télé de 200 qu’avec le grand angle de 14 lequel faute de recul donne des photos en biais. Après l’éviction des Musulmans au 9e siècle les catalans créèrent La Seu, l’évêché et la capitale du comté d’Urgell. C’est l’une des cent églises romanes de la Ruta Romanica de Perpignan à Urgell. De nos jours l’évêque d’Urgell et le président de la République française assument la charge honorifique de coprince de la principauté d’Andorre. La cathédrale du 12e siècle est de style lombard. La façade est en trois parties correspondant au plan basilical à trois vaisseaux.

Cathédrale Santa Maria

img img
img img
img img
img img

Cloître

Le cloître date du 13e siècle dont les chapiteaux des colonnes sont ornés d’humains, et d’animaux fantastiques.

img img
img img

Eglise de Sant Miguel

L’église Sant Miguel date du 11e siècle avec une nef et trois absides.

img img

"Le Beatus"

Le Museu Diocesa expose des objets provenant de la cathédrale et d’autres églises de la région. La pièce maitresse est "Le Beatus" commentaires de l’Apocalypse rédigé au 8e siècle.

img
img img
img img
img img
Sant Bernabé, 12e siècle Mare de Déu, 13e siècle